Corps et passion

Dévoiler  la sensibilité dans un dessin de nu est une tâche délicate empreinte d’émotion. Notre corps traduit la passion de nos pensées, reflétant nos forces et nos faiblesses. Nous ne dessinons pas le corps humain comme nous dessinons un vase. Il y a toujours une tension plus grande qui apparait car le corps du modèle nous renvoie à notre propre corps, à notre humanité.

Deux artistes ont su approcher le dessin de nue avec une grande passion et tendresse.
Le premier est Rodin qui était un dessinateur virtuose et boulimique dans son approche. Le dessin que vous voyez ci-dessous, figure parmi 7 000 dessins exposés par roulement au musée Rodin  de Paris. Rodin employait des modèles qui avaient pour consigne d’évoluer librement dans son atelier ou de poser en groupe. Comme ici, il dessinait généralement en quelques traits délicats de crayon et d’aquarelle.
Le public de Rodin a souvent été choqué par l’érotisme de ses dessins. Mais plus étrange, son utilisation très libre des lignes était également jugée outrancière. Son trait de pinceau débordant des contours (comme ici)  fit scandale en son temps, même s’il inspira par la suite des générations entières d’artistes.

Rodin, Deux femmes enlacée, 1911  (cliquez pour agrandir)

Le deuxième artiste est une artiste contemporaine Anita Taylor qui travaille souvent le thème d’autoportrait. Ses immenses dessins explorent la relation unissant artiste auteur et l’artiste modèle,  et reflètent intimement la signification et les émotions suscitées par la nudité, son exposition et sa contemplation.
Contrairement à Rodin, Anita Taylor, utilise un trait puissant  dont les tracés successifs et superposés sculptent ce corps de femme. L’artiste a dessiné, gommé puis dessiné de nouveau conférant ainsi à son œuvre une vie indépendante du sujet.  Ce  dessin montre l’intérêt que l’artiste porte à la lumière qui semble émaner du l’intérieure même du personnage et pas venir se poser sur le corps.

Anita Taylor, All  and Nothing, 1999 (cliquez pour agrandir)

Les deux artistes ont su, par de moyens picturaux  diamétralement opposés, traduire la sensualité du corps et  donner à voir son intimité, tout en faisant passer leurs propres émotions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s