PETIT REFLEXION AUTOUR DE FRANCINE WERA, ACCOMPAGNE DE POULETS, DES ENFANTS, DES FEMMES ET DES LUTTEURS DE SUMO. texte écrit par Miguel Angel Ayllon

Lorsqu’on entre dans une galerie d’art on ne sait pas très bien ce qu’on va trouver, ce qui fait la visite plus séduisant. Si on connait l’artiste, on imagine ce qui est colle dans les murs et donc, comme on connait l’auteur on trouve du plaisir à passer faire un petit tour. Parfois, comme c’est le cas, on trouve même des agréables surprises.

C’est ce qui m’est arrivé dans mon petit tour dans le Centre Rops. J’ai trouvé des femmes, (pas seulement dans une toile ou un papier), j’ai trouvé des poulets, des enfants qui pleuraient sans faire du bruit, ce qui est extraordinaire, (on ne sait pas s’ils pleuraient parce que les poulets leur donnaient peur), des lutteurs de sumo. Quelle est la relation entre tous ? Peut-être que tous sont des êtres vivants, ce qui me fais penser que Francine Wera aime les êtres, humains ou animaux, ce qui est une qualité qui mérite tous mes compliments.

Au niveau  purement « esthétique » j’ai trouvé une grande liberté d’expression, qu’est aussi un droit qu’on a les citoyens qui vivent dans une démocratie. Francine n’a pas peur de se trouver face à une toile, et si elle a peur, elle dissimule très bien. Ses pinceaux parcourent la toile très à l’aise, ses couleur se mélangent avec un grand équilibre, sans que par contre la touche semble trop prémédite. L’spontanéité est une valeur

On a appris que les poulets sont des animaux avec une certaine noblesse, que les femmes sont belles lorsqu’elles font pipi, même si parfois elles pensent le contraire,  que les enfants pleurent sans faire du bruit et que les lutteurs de sumo ne parlent pas français. Mes félicitations sincères.

texte écrit par Miguel Angel Ayllon

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « PETIT REFLEXION AUTOUR DE FRANCINE WERA, ACCOMPAGNE DE POULETS, DES ENFANTS, DES FEMMES ET DES LUTTEURS DE SUMO. texte écrit par Miguel Angel Ayllon »

  1. Magda,je suis touchée et émue par ta gentillesse et aussi le travail que je fais avec toi. je suis aussi très gratifiée par la visite de mes « compagnes  » d’atelier qui ce sont manifestées amicalement à mon vernissage,j’ai de la chance de vous connâitre et je vous embrasse 🙂 alors pour Miguel un sourire ,une joie sincère de lire son analyse de mes travaux ,je t’embrasse et merci. ps me donne tu le feu vert pour mettre ton article sur face bock?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s